Panier  

Aucun produit

0,00 € Livraison
0,00 € Total

Panier Commander

Nouveaux produits

Tous les nouveaux produits

Pourquoi ce livre ?

Publié le : 16/06/2013 16:24:36
Catégories : Chroniques

Pourquoi le livre "Nos Meilleurs Souvenirs de Jeux Vidéo 8/16-bits" ?

Le devoir de mémoire des joueurs!

Pendant la folie médiatique qui noie le net vidéoludique pendant la semaine de l’E3 2013, je souhaitais expliquer les raisons profondes qui ont motivé Omaké Books a élaborer le projet "Nos Meilleurs Souvenirs de Jeux Vidéo 8/16-bits".

En effet, certains ont peut-être pensé qu’il s’agissait d’un projet "trop léger/facile" par rapport à ce qu’ils attendaient d’un éditeur comme Omaké Books ou Pix’n Love. En fait, ce projet a un sens plus profond qu’il n’y paraît et il ne s’agit pas que d’un simple "recueil pour nostalgiques".

Je m’explique : je suis membre de l’Association MO5.com, d’OrdiRetro et ami de nombreuses autres actions locales ou sites dédiés à l’histoire du jeu vidéo (Retro Gaming Connexion, Retrotaku, etc.). J’approuve et j’encourage évidemment toutes leurs actions qui sont essentielles pour la préservation et la sauvegarde du patrimoine culturel du jeu vidéo. Leurs missions sont multiples et ultra complexes : il faut retrouver, nettoyer, réparer, étudier, analyser, stocker, préserver et faire revivre la mémoire des dizaines milliers de machines et de jeux aujourd’hui inutilisés ! Sans eux, la playhistoire est fortement menacée et leurs actions sont capitales !

Cela étant dit, depuis quelques mois, je travaille activement sur plusieurs projets de biographies officielles de créateurs emblématiques de jeux vidéo. Et plus je discute avec ces grands noms, plus je prends conscience de l’importance de la mémoire orale.
Autrement dit, il existe aujourd’hui de nombreux acteurs qui sauvegardent le matériel. Mais qui préserve l’âme qui va autour ? Pix’n Love et moi-même essayons d’archiver la mémoire des créateurs, par le biais de la collection de livres "Les Grands Noms du Jeu Vidéo". Mais quid de la mémoire des joueurs ?


Entendons-nous bien et prenons un exemple : la NES. Oui, préserver les consoles et les jeux NES est primordial. Mais dans 20, 30, voire 100 ans, quels discours les historiens du jeu vidéo tiendront-ils, hormis des discours strictement techniques et finalement "sans vie"?
Une NES n’a de valeur historique QUE parce qu’elle a été aimée et utilisée par les joueurs. Pas juste parce qu’il s’en est vendu plus de 60 millions d’exemplaires ! Parler de la NES et de ses jeux sans mentionner de ce que les joueurs ont vécu, de leurs joies, de leurs galères, c’est finalement similaire à fabriquer une poupée à taille réelle. Ca ressemble à un humain, mais il lui manque la vie.

D’où l’envie de préserver tous vos souvenirs et anecdotes de joueurs, afin d’illustrer au mieux l’apport culturel et social de tout ce matériel. Grâce à vos centaines de témoignages, les historiens du jeu vidéo du futur auront une magnifique source pour mieux comprendre à quoi ressemblait concrètement le jeu vidéo des années 1980/1990, bien au-delà de la réalité économique et technique.

Conclusion : préserver la mémoire des joueurs est aussi important que préserver le matériel. Et c’est le modeste dessein de ce "Nos Meilleurs Souvenirs de Jeux Vidéo 8/16-bits".

Partager ce contenu

Vous devez être enregistré

Cliquez ici pour vous enregistrer

Ajouter un commentaire