Panier  

Aucun produit

0,00 € Livraison
0,00 € Total

Panier Commander

Nouveaux produits

Tous les nouveaux produits

Kikai, l'interview ! (part.2)

Publié le : 14/05/2013 00:00:00
Catégories : Culture Rétro , Interviews

Hier, nous vous présentions la première partie de l’interview de Kikai, jeune détenteur du record du monde de goodies Mario. Voici la seconde partie de notre entretien exclusif!

 

 

  • Les procédures de validation d’un record sont assez longues et complexes. Cela s’est bien passé pour toi?

Kikai : Le plus difficile pour moi a été que toute la procédure d’inscription et de validation était en anglais. Vu que je suis assez mauvais en anglais, j’ai pas mal épluché mon dictionnaire pour essayer de m’en sortir (il est possible d’utiliser une procédure japonaise mais elle est très onéreuse). Le plus long a cependant été d’établir la liste d’objets. Ça m’a demandé un temps fou pour nommer les goodies, en les classant par genre, avec le nom des fabricants, etc.

J’ai pris contact avec Guinness au début du mois de mars et l’acceptation d’enquête a eu lieu en mai. Après l’envoi de mon dossier complet, il a fallu attendre le mois de juillet pour qu’il soit validé.

 

  • Comment s’est passé cette fameuse « enquête », justement?

Kikai : L’examen du Guinness est extrêmement pointilleux. On a la possibilité de faire venir un juge pour aller plus vite, mais cela coûte très cher. Heureusement, mon record a visiblement intrigué l’organisation qui s’est finalement proposée, d’elle-même,  de dépêcher un juge pour valider et vérifier l’état de ma tentative. Un officiel est donc venu chez moi, il a observé de lui-même, a pris des vidéos, qui sont autant de « preuves » pour le dossier.

Au même moment, d’autres personnes sont venues chez moi pour la publication d’une page dans le Guinness Book! On m’a donc pris en photo, posé quelques questions, etc. Si vous achetez la Gamers Edition du Guinness Book (NDT: la version 2011, sûrement bientôt disponible en français), vous découvrirez tout cela.

 

  • Comment as-tu réagi quand tu as appris que ton record du monde avait été validé?

Kikai : J’ai surtout senti s’envoler un gros poids sur mes épaules. Ça a été une bataille longue et difficile. Quant au record, je savais déjà que je pouvais l’obtenir, donc ça ne m’a pas particulièrement angoissé.

 

  • Ce record n’est pas une fin en soi, j’imagine. Tu comptes par exemple le renouveler régulièrement?

Kikai : Ce record n’est en effet qu’une étape intermédiaire. Il existe encore un grand nombre de goodies qui ne sont pas encore dans ma collection et de nouveaux arrivent sans cesse. Bref, mon score n’est pas prêt de s’arrêter…

 

  • Dès qu’on parle de Mario, tu es toujours le premier à répondre présent. J’imagine donc que tu as d’autres idées en tête concernant de nouveaux records, n’est-ce pas? Si oui, lesquels?

Kikai: Cette fois, j’ai établi un record sur le nombre de goodies dans une même collection. La prochaine fois, je souhaite que cela concerne vraiment le jeu vidéo. Mais il existe déjà une très grande variété de records du monde, concernant des parties de Mario. J’ai donc le choix entre essayer de repousser un record déjà établi ou d’en créer un nouveau. Je suis toujours en phase de réflexion, à vrai dire.

 

  • Que retiens-tu de toute cette expérience?

Kikai: J’ai pris conscience de l’incroyable popularité de Mario, en faisant un bilan sur tous les objets qui étaient à son effigie.  L’année dernière, c’était les 25 ans de Super Mario. Et cette année, on va fêter les 30 ans de Mario. Je souhaite pouvoir mieux montrer au monde à quel point ce personnage est incroyable. Et je trouve qu’il est dommage que ma collection ne profite qu’à moi. J’espère donc avoir l’occasion de la présenter au plus grand nombre de fans possible.

 

Partager ce contenu

Vous devez être enregistré

Cliquez ici pour vous enregistrer

Ajouter un commentaire